Industrie pharmaceutique, marketing par curiosité, temps de semailles et de labours, une famille à faire vivre… Temps de la reliure de livres ressourçant et régénérant, et en 1987, je démissionne après 15 ans de vie à Paris et d’illusions. Création à Toulouse d’une maison d’édition, la première dédiée à l’étude du fil rouge tendu entre « l’art et la médecine » ; d’autres collections voient le jour : histoire de la médecine, de la pharmacie, collection santé et société », bandes dessinées ludiques et didactiques destinées aux enfants hospitalisés, films et conférences…

Puis vente de cette société sur une proposition que l’on ne peut refuser : ma passion avait donc un prix ?… Après, le déséquilibre très momentané de cette soudaine liberté enivrante (j’avais 50 ans) … une boulimie de voyage a suivi… un coup d’amour m’a fixé au Sri Lanka, un coup de je t’aime dans le Kerala en Inde et un coup de hasard à Madagascar…

La découverte de l’île aux nattes fut un choc d’émotions jamais ressenties auparavant… mes voyages devenaient immobiles… J’ai construit Analatsara avec pour seul guide les pulsions de mon cœur, table et maison d’hôtes suspendues dans le temps et que j’aime à partager, en surfant constamment entre rêve et réalité… ce petit paradis peut être parfois un enfer, mais n’est-ce pas là la saveur d’une vie ? Les contraintes économiques nous assaillent tous, mais ne percent pas encore ma bulle et la sérénité de ma vie au bord de ce lagon.

Les femmes de ma vie ? Toutes aimées avec passion et sincérité.

Des enfants ? Oui, quatre ! Un vit à la Réunion, deux vivent en France et mon petit « pomme-cannelle » apprend la vie ici dans les vagues du monde, heureusement protégé et préservé par le lagon et notre environnement ilien de nature.

Mon but : continuer à être UN REVEUR DEBOUT

Jean Pierre Briois